L’histoire du chantier projet

Origine du projet

La dynamique "MILLE ET UN TERRITOIRES" s’inscrit dans la continuité du Chantier projet « En associant leurs parents, tous les enfants peuvent réussir » qui s'est déroulé sur la période des années 2009 à 2015 .

Lancé en 2009 à l’initiative de l’IRDSU et d’ATD Quart Monde, quatre autres associations ont très vite rejoint ce projet et se sont associés pour rechercher ensemble, pour expérimenter de nouvelles démarches éducatives, de nouveaux modes de faire : la Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques (FCPE), la Fédération Générale des Pupilles de l’Enseignement Public (FGPEP), l’association de Promotion des Initiatives Sociales en Milieu Educatif (Prisme), l’Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels (ACEPP), et la Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France (FCSF).

Elle a concerné 21 sites d’expérimentation et leurs chercheurs associés.

Le chantier projet "en associant leurs parents, tous les enfants peuvent réussir", est une expérimentation concrète pour montrer que l’école, pour devenir plus équitable et faire réussir tous les enfants, ne peut s’enfermer sur elle-même, mais doit s’ouvrir aux autres acteurs de l’éducation, pour devenir une maison des savoirs et de l’éducation.

Notamment, c'est en développant l'implication des familles, et en particulier de celles issues de milieux populaires, que la situation des enfants et des jeunes sur un territoire sera améliorée.

Il ne s'agit pas seulement de faire une place aux familles dans l'Ecole, mais bien qu'elles puissent toutes conquérir un pouvoir d'agir pour favoriser la réussite des enfants et des jeunes.

Une méthode de travail collective d'action-recherche

D’où l’importance d’une véritable formation des enseignants et des professionnels de l’éducation, en ce qui concerne les relations aux familles et le partenariat. Tout ceci doit prendre forme dans des projets éducatifs et sociaux territoriaux, élaborés avec l’Éducation nationale à égalité avec les autres partenaires éducatifs, notamment les collectivités locales.

Il a été conçu comme une action-recherche, avec comme conviction de départ que:

  • Les parents sont tous capables de s’associer aux professionnels pour l’éducation de leurs enfants.

  • Pour agir avec les familles les plus modestes, nous avons besoin de toutes les familles.

  • Les familles sont des acteurs à part entière. Les complémentarités parents-professionnels nécessaires à l’éducation partagée des enfants et des jeunes sont à rechercher inlassablement.

  • Se reconnaître, se former ensemble et agir ensemble sont autant de conditions à la réussite de tous les enfants.

En effet, ces parents ont souvent le sentiment d’être jugés par les autres acteurs éducatifs comme « mauvais » et « démissionnaires », ce qui contribue à les stigmatiser et à les tenir à distance du reste de la communauté éducative.

La mise en partage des expériences de terrains dans des séminaires annuels y a tenu une place importante. Plusieurs enseignements ont pu être tirés, et ils sont autant de propositions pour faire évoluer les pratiques et développer des relations de qualité entre les parents, l’Ecole et l’ensemble des acteurs du monde éducatif.

 

Un travail de capitalisation des savoirs qui permet d'étendre la mobilisation

Au bout des cinq années, lors de la journée de restitution nationale qui s’est déroulée le 11 avril 2015 à l'Université Paris 8, les expérimentations des sites locaux ainsi que les chercheurs associés ont mis en lumière des préconisations montrant l’intérêt et l’efficacité des projets menés, et en ont tiré huit enseignements, qui seront repris par la suite dans la démarche du collectif "MILLE ET UN TERRITOIRES", qui sont les suivants :

  • Le travail par groupes de pairs est essentiel pour garantir une vraie place à la parole des parents ;

  • Les collectifs de parents, qui renvoie à des dynamiques de pouvoir et à la dimension politique du projet, sont de première importance ;

  • Les espaces tiers pour dépasser les « confrontations » sont essentiels ;

  • Les interactions entre personnel et collectif sont le moteur de la relation éducative ;

  • Des modalités de travail ensemble ritualisées et « décalées » pour mieux croiser les subjectivités ;

  • Dans ces modalités de travail, une importance particulière est à accorder à l’écrit et au travail sur les mots ;

  • Une « plus value » de l’implication des sites dans le processus et nécessaire à leur bon développement ;

  • L'inscription du projet dans le temps est important.

La nécessité d’étendre cette démarche et de l'appliquer au titre de la démarche "MILLE ET UN TERRITOIRES" a ainsi été confirmée et la Charte "Mille et un territoires se mobilisent avec les parents pour la réussite de tous les enfants !" a été signée par vingt réseaux nationaux au sein du collectif élargi.

Pour autant, leur mise en place reste aujourd’hui complexe que ce soit par manque de volonté des acteurs, par manque de continuité dans le portage technique et/ou politique, par manque de financements.

C’est pourtant un enjeu majeur pour que tous les parents, même ceux les plus éloignés de l’école, soient associés aux démarches éducatives, favorisant ainsi la réussite de tous les enfants et la raison pour laquelle les associations nationales membres du collectif ont confirmé leur volonté de poursuivre, en les élargissant, les projets développés jusqu'alors.

L'objectif du collectif "MILLE ET UN TERRITOIRES se mobilisent pour la réussite de tous les enfants est d'impulser une mobilisation plus large, à l'échelle nationale, ainsi que de nouvelles dynamiques locales et collectives.

 

Lancement de la campagne de mobilisation, le 26 janvier 2016

Une centaine de participants, bénévoles, élus associatifs ou territoriaux, parents et professionnels sociaux-éducatifs, soutiens se sont retrouvés à Saint-Denis au Centre social Pierre Sémart, le 26 janvier 2016.

Les ateliers ont permis les échanges d’expérience entre les anciennes expérimentations et les cinquante premiers collectifs locaux.

Un représentant de chaque réseau a signé la convention d’engagement du collectif national en présence des personnalités de soutien.

 

Pour plus de détails sur les chantiers…

%d blogueurs aiment cette page :