Le CNALPS et les acteurs de la Prévention Spécialisée engagés dans les politiques publiques 🗓 🗺

logoCNALPS
logoCNALPS
CGET CNLAPS Politique éducative Rdv Thématiques RENDEZ-VOUS THEMATIQUES
Ministère des Solidarités et de la Santé 14 Avenue Duquesne, 75350 Paris Carte

Prévention spécialisée : Une Journée Nationale Interinstitutionnelle avec le CNALPS pour convaincre de l'importance des moyens à accorder à ces enfants en grande difficulté

Focus sur l'une de nos associations membres, LE CNALPS - Comité National de Liaison des Acteurs de la Prévention Spécialisée, et notamment sur la Journée Nationale Interinstitutionnelle « Aller vers toutes les jeunesses : les contributions de la prévention spécialisée au regard de l’évolution des politiques publiques » qui s'est déroulée le 14 juin 2019 au Ministère des Solidarités et de la Santé.

Cette journée s'est entre autre déroulée en partenariat avec le CGET ( nouvellement ANCT - Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, dans le cadre de la Stratégie de Prévention et de Lutte contre la Pauvreté.
Vous retrouverez sur la page de l'évènement l'ensemble des documents relatifs à cette journée, et notamment:

- Le programme prévoyant entre autre trois tables rondes

* Table ronde N°1: Une prévention spécialisée éducative renforcée dans l’espace public
* Table ronde N°2: Une prévention spécialisée Educative pour toutes les jeunesses
* Table ronde N°3: Une démarche inclusive pour renforcer la communauté éducative des territoires

- La synthèse valant restitution de la journée les concernant.


Téléchargez le programme de la Journée Nationale Interministérielle du 14 juin 2019

Télécharger la synthèse de la Journée Nationale Interministérielle du 14 juin 2019

De celle-ci, nous souhaitons mettre en avant certaines des interventions recueillies cette synthèse et qui font totalement écho aux axes de mobilisation et pratiques tirée des enseignements que notre collectif souhaite voir valorisés sur l'ensemble du territoire, telles que :

  • Table ronde n°1: une prévention spécialisée éducative renforcée dans l’espace public
    • Extrait de l'intervention réalisée par Enrique IGLESIAS, DGA Association les 4 chemins (92) et formateur CNLAPS - page 14

J’insisterai quant à moi sur la présence physique. La notion d’«aller vers»,pratiquée depuis des années, semble redécouverte aujourd’hui.

Or il ne suffit pas de rendre un dispositif de proximité pour aller vers: aller vers, c’est être avec et cela demande du temps.

Le diagnostic ne représente qu’une étape: les éducateurs spécialisés ont besoin de s’imprégner du territoire et sont appelés à devenir un «habitant singulier», qui possède une connaissance approfondie du territoire.

On ne peut séparer l’expertise, l’ingénierie et la prévention, dans la mesure où c’est en établissant un lien de confiance qu’il devient possible de développer des projets adaptés aux besoins des territoires et aux droits des usagers. Le travail de rue virtuel s’avère complémentaire du travail de rue physique.

Les réseaux sociaux enrichissent la connaissance d’une jeunesse, pour laquelle la réputation numérique est devenue fondamentale.

Aller vers implique de savoir vers qui et pourquoi, c’est-à-dire de construire un sens. L’enjeu est non seulement d’être visible, mais aussi d’apporter une réponse éducative juste, grâce à une expertise et une méthodologie de qualité.

La présence des éducateurs spécialisés sur des territoires à des heures auxquelles les adultes n’osent plus approcher les jeunes est importante. Face à cette démarche anxiogène, l’utilisation des réseaux sociaux peut être tentante. Il importe donc de former les éducateurs spécialisés, de les doter de méthodes et de donner du sens pour faciliter leur pratique.

Il convient aussi de former les chefs de service à «aller vers».

 

  • Table ronde n°2 : une prévention spécialisée éducative pour toutes les jeunesses
    • Extrait de l'intervention réalisée par Nathalie BOURGUET, coordinatrice du CNALPS- page 18

Cette table ronde est consacrée à la prévention spécialisée éducative pour toutes les jeunesses.

Nous aborderons plus particulièrement les sujets :

  • des mineurs non accompagnés,
  • des nouvelles formes de marginalité,
  • du michetonnage
  • et de la radicalité.

L'étendue de l'intervention des professionnels de la Prévention Spécialisée étant tellement vaste qu'elle ne saurait être développée entièrement à l'occasion d'une seule journée d'échange.

La singularité de chacune des situations rencontrées par ces derniers concernant, entre autre, le décrochage scolaire, l'aide sociale à l'enfance, etc. ne sauraient faire l'objet d'une synthèse et c'est bien avec les connaissances particulières de ces problématiques et de ces publics que pas à pas et avec une conviction selon laquelle TOUS les enfants peuvent réussir que les professionnels peuvent les accompagner.

 

  • Table ronde n°3 : une démarche inclusive pour renforcer la communauté éducative des territoires
    • Extrait de l'intervention réalisée par Michel DIDIER, conseiller auprès du directeur de la ville et de la cohésion urbaine (CGET) - page 24

(...) Dans la politique de la ville, l’éducation est considérée comme un vecteur d’émancipation pour l’égalité des droits et des destins. Un jeune français sur six habite dans un quartier classé politique de la ville et un quart de leurs habitants est âgé de moins de 25 ans.

Ils rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi et se heurtent à des discriminations. Ils représentent aussi une ressource.

De nouvelles préoccupations apparaissent, dont la construction identitaire. Il importe de renforcer la présence d’interlocuteurs qualifiés et de professionnels formés auprès des jeunes dans les quartiers, qui ont leur confiance et sont capables de porter des messages.

La prévention spécialisée est un acteur essentiel des territoires. En 2015, seuls 53% des quartiers politique de la ville bénéficient d’une intervention. Lorsqu’elle quitte un territoire, elle est remplacée par d’autres. L’enjeu est donc important. Avec le ministère de la cohésion des territoires, il a été décidé de réaliser une nouvelle cartographie de l’implantation de la prévention spécialisée, y compris dans le monde rural. Ses résultats seront prêts fin 2019.

Le renforcement de la coopération dans les territoires représente un autre enjeu de taille.La complexité institutionnelle entraîne des logiques d’acteurs, de métier et de donneurs d’ordre différentes, parfois de concurrence, qu’il est indispensable de dépasser.

Il faut trouver les moyens de travailler ensemble. La cohésion sociale nécessite une plus grande cohésion des acteurs socio-éducatifs. Si le contexte des politiques publiques est actuellement favorable, il n’en est pas moins indispensable de travailler sur ces complémentarités.

Pour cette raison, le CGET soutient un projet de recherche-action sur la coopération éducative sur les territoires, afin d’identifier les bonnes pratiques et d’émettre des préconisations. L’objectif est notamment de déterminer l’acteur le mieux placé pour travailler avec les jeunes et qui n’est pas seulement l’éducateur spécialisé.

Le CGET, Partenaire financier du collectif, aborde ici un des points fondamentaux de la démarche de notre collectif qui consiste non seulement à réunir les ACTEURS PROFESSIONNELS, mais au delà, de valoriser et de d'intégrer la parole et l'expérience des PARENTS comme premiers éducateurs de leurs enfants (quelle que soit leur situation sociale) et notamment les plus éloignés de l'école, à la construction des politiques éducatives sur l'ensemble des territoires, quelles que soient leur échelle.

Notre collectif souhaite aussi ardemment que l'ensemble des ENSEIGNANTS trouvent une complémentarité dans cet acte, participent à la levée des à-priori de chacun.e afin de construire ENSEMBLES la réussite éducative de TOUS les enfants !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :