Compte-rendu de la rencontre “1001 territoires et coéducation” en région Auvergne-Rhône Alpes, du 04 mai 2019 à SAINT-ETIENNE 🗓

42-Loire 69-Rhône ACADEMIES AUVERGNE-RHÔNE ALPES Capitalisation des savoirs Coéducation Fédération Générale des PEP ICEM OUTILS Rencontres et Réunions RENDEZ-VOUS

Compte-rendu de la Journée 1001 Territoires-coéducation de Saint Etienne, le 04 mai 2019

Quinze personnes étaient présentes à cette rencontre qui réunissait parents, enseignants et d'autres partenaires issus de la communauté éducative.

C'est avec leur aimable autorisation que nous vous partageons ce jour le compte-rendu de cette réunion.

Présentation des structures présentes

  • le collectif de Lyon 1er
  • l’association Terrain d’entente
  • l’ICEM pédagogie Freinet groupe départemental 42

Tour de table

Chacun des participants se présente en exposant

« la question qu’il/elle se pose par rapport à la coéducation »

Ici les notes sont groupées par catégorie :
parents/ enseignants/ professionnels partenaires de l’école

Questionnements des parents :

  • Comment se repérer quand il n’y a pas de devoirs  à la maison ? On ne sait pas ce que les enfants font à l’école toute la journée /  quand il n’y en n’a pas  on ne comprend pas, en rentrant les enfants n’ont que la télé.
  • Comment aider nos enfants si l’école ne nous explique pas
  • Expérience dans une autre école : un compte-rendu de tous les projets de l’année sur un blog, ça permet d’avoir des retours réguliers
    Autre expérience qui permet de comprendre ce que les enfants apprennent et comment: porte ouverte en maternelle « c’était magnifique de voir ma fille écrire la date »
  • Une mère parent élue au conseil d ‘école «  j’ai voulu comprendre comment fonctionne l’école ». « Il y a des comités dans l’école qui " sauvent  l’école" » (amicale de l’école, comité de soutien aux familles )
  • Comment communiquer avec les parents et les  enseignants pour éviter les plaintes des parents qui vont parfois jusqu’à l’Inspection académique, par manque de dialogue?
  • Question de la colère et des émotions. Le parent est en colère contre l’enseignant qui s’est mal conduit avec son enfant. L’enseignant doit comprendre que le parent est « blessé » à travers ce qu’il considère comme injuste vis-à-vis de son enfant.
  • Comment trouver de nouveaux parents qui s’investissent à l’école? Comment jouer le rôle de « parent-relais? « (sinon c’est toujours les mêmes…)

 

Questionnements des enseignants :

  • Comment motiver les collègues ? (contexte :  bonne relations avec les parents grâce à des dispositifs de coéducation, mais isolée dans l’école )
  • Comment « combattre la géographie de l’école » ? (contexte : les bâtiments ne sont pas appropriés à l’ouverture aux parents)
  • Comment dépasser la peur du jugement des parents , du qu’en-dira-t-on ?
  • Comment concerner toutes les familles ? .. celles qui participent ne sont pas forcément « représentatives » -Comment  avancer avec les parents des enfants « qui vont mal » ? (contexte : parents discrédités car vécus comme « défaillants » et enfants en carence affective)
  • Comment agir en coéducation  avec l’ensemble des professionnels de l’école (ATSEM, périsco) ?
  • Comment gérer  le temps ? Difficulté entre le temps scolaire « toujours pressé) et le temps nécessaire  pour dénouer les situations difficiles et avancer en confiance
  • Comment avancer avec l’équipe ? Faut-il attendre l’adhésion des collègues pour démarrer ? ( ex faire entrer les parents dans sa classe) Quand on prend une initiative on se singularise et c’est compliqué pour l’équipe. Solution : proposer des projets éphémères qui ne bouleversent pas le fonctionnement de l’école.(ex invitation pendant une période, ou une fois par semaine…)
  • Comment passer de la théorie à la pratique ? Les intentions sont là mais la réalité  est très compliquée
  • Comment permettre aux parents de prendre des initiatives ? (contexte : école ouverte aux parents, directrice a fait une formation avec ATD quart monde)
  • Comment faire passer l’idée de la coéducation dans une grosse équipe qui n’en n’a pas l’habitude? ( 15 enseignants dont 3 présents aujourd’hui) Il faut trouver un équilibre, susciter des débats sans trop brusquer.
  • Comment accompagner un changement de pratique des parents élus ? (contexte: une liste qui ne fonctionne pas, n’a pas l’habitude de se présenter ni de se réunir..) Limite du rôle des enseignants :  peuvent-ils impulser le fonctionnement de la liste des parents?

 

Questionnements des professionnels partenaires de l’école

  • Comment collaborer entre parents et enseignants, prendre sa place en tant que professionnel extérieur, que les enseignants se sentent agressés ou se mettent en posture descendante ? (contexte : tentative de constitution d’un collectif  1001 territoires, mais fonctionnement décevant. Sensation que les parents ont pu prendre la parole et dire ce qui est difficile, qu’il y avait beaucoup d’opportunités d’ouverture, mais  dans les écoles sollicitées il y a eu un glissement,  les enseignants disaient aux parents « ce qu’il faut faire »
  • Comment agir avec les familles précaires, qui sont un vivier d’énergies mais sont parfois noyées par les contraintes administratives ? (contexte centre social avec  projet fort  autour de la parentalité et  l’accompagnement des familles + projet périscolaire avec une école du quartier.
  • Comment prendre en compte la problématique des devoirs à la maison ? (cf interdiction au primaire, bonnes raisons pédagogiques pour ceux qui n’en donnent pas, mais si les parents sont demandeurs c’est pour suivre où en sont les enfants dans les apprentissages)
  • Comment faire travailler ensemble tous les acteurs autour de l’enfant ? ( cf but de 1001 territoires = associer les parents à la réussite des enfants, pas seulement scolaire, mais aussi dans les autres domaines de la vie)
  • Tout ce qu’on tente est extrêmement exigeant, comment avancer avec nos idéaux ?

 

Les points de débat entre les participants

  • Faut il attendre des parents qu’ils soient « représentatifs » ou peuvent ils venir avec leurs singularités ?

  • Est on prêt à accepter toutes les initiatives des parents ?

  • L’enseignant est un professionnel, il doit être « exemplaire », mais il exerce dans des conditions difficiles : a-t-il lui aussi « droit à la colère », « droit à la vulnérabilité »?

  • Est on prêts à aborder ces questions dans la complexité ? La démarche de coéducation n’aboutit pas à la simplification des situations, mais à une meilleure compréhension. Chaque situation doit être abordée dans sa complexité pour essayer de comprendre et que chacun reconnaisse ses potentiels et aussi ses torts. On souhaite prendre le « meilleur » de chacun, mais les phénomènes de rumeur ou de malveillance peuvent exister.

  • Risque de rupture du pacte social (cf étude de JP Delahaye sur l’école et la grande pauvreté) : pourquoi des familles qui n’ont pas les mêmes droits (ex: logement, accès à la culture) auraient les mêmes devoirs ? Comment conserver une notion d’intérêt général alors que la société bascule dans l’inégalité et dans l’indifférence ?

  • Question des décalages culturels, sur la notion de « bientraitance » Témoignage d’une maman ex-enseignante en Algérie, a connu de nombreux conflits avec les parents autour des châtiments corporels, qui étaient autorisés à l’école. En m^me temps, la nécessité du dialogue était reconnue :  1 heure par semaine au collège  pour rencontrer les parents. Témoignage d’une ex-élève allemande arrivée à l’école: « en France les enseignants crient sur les élèves, c’est interdit en Allemagne! ». Les neurosciences nous apprennent qu’un  enfant qui entend l’adulte crier sécrète des hormones qui bloquent l’apprentissage.. mais supprimer les cris en maternelle est un vrai chantier ! Donc la société évolue mais on est encore loin de la « bienveillance partagée autour de l’enfant »

     


Vous pourrez contacter les référents de l'initiative de LYON 1er afin de construire au plus près de votre territoire la dynamique des "1001 TERRITOIRES"!

Vous pouvez également consulter les propositions faites par le collectif pour l'accompagnement à la création d'initiatives ou nous contacter pour obtenir plus de renseignements.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :